mardi 4 septembre 2012

Tonight Football (Week 1 - Part. 1)



Avant-propos : On reprend donc les paris avec pour idée de dépasser les 74% de bons pronostiques de la saison dernière.




Dallas Cowboys (0-0) @ New York Giants (0-0) .
Wednesday, Sept. 5, 8:30 ET

L'ouverture de la saison, un mercredi ? Le président Obama a un message fort à dire aux américains ce Jeudi. Changer les habitudes des fans de football les a rendu nerveux. On trouve donc toutes sortes de commentaires sur le net, dont notamment celui-ci que j'ai sélectionné pour sa pointe désabusée : "Je ne sais pas réellement ce qu'il va dire - mais s'il s'agit de la guerre contre le Canada, je comprends. Mais cela ne sera pas un instant majeur, juste la campagne politique qui continue." 

Quoi qu'il en est, au final, Dallas sera donc l'adversaire du champion sortant. Où comment faire grise mine et tête basse du côté des Cowboys... Ce qui était un mal endémique de Dallas toute la saison dernière a été exploité de main de maître par les Giants. Eli Manning a su passer en revue toute la secondary, inepte, indigne du niveau de la NFL et New York cumulait un 746 yards d'attaque lors des deux rencontres en Week 14 & 17. A la manœuvre, Dallas a juré qu'on ne les y reprendrait plus, sortant le chéquier pour Brandon Carr ou draftant Morris Clairborne. Pour autant, il faudra du temps pour gommer un roster défensif trop faiblard et la présence de Barry Church (SS) en atteste. On n'oubliera pas également de prendre en compte l'absence de Jay Ratliff (DE) qui aura son importance en terme de run defense, ce qui devrait laisser le bizut Dan Connor (LB; ex-Panthers) un peu trop seul.

Outre la secondary, Dallas a toujours souffert d'une offensive line passoire au possible. Critique lorsque l'on joue contre le féroce pass rush des Giants. On serait tenté de conseiller à Tony Romo (QB) une reconversion dans le catch. "Ne faites pas ça chez vous !" Le slogan de la WWF s'adapte-il aussi au petit monde de la NFL ? L'offensive line ne présente guère plus de sécurité cette année. Pire encore (si c'est possible), Romo ne pourra même pas compter sur toutes ses munitions; Witten (TE) & Austin (WR) n'étant pas à 100%. Les espoirs se tourneront donc vers DeMarco Murray. Faudrait-il encore que des routes s'ouvrent devant le jeune RB... L'année dernière, les Giants avaient limité le jeu au sol à 46 yards en 14 courses.



DeMarco Murray, déjà pris, en Week 3 de la Pré-Saison.
   
Depuis 2002, lors du match d'ouverture, l'équipe qui reçoit est 9- 1. On pourra contrebalancer par le fait que les Giants sont un bon gros diesel qui se met enfin en marche à partir du mois de Novembre, effaçant toujours ou presque leur départ en saison catastrophique. Mais, passer sur la télévision nationale pour ces sportifs est un instant trop obsessionnel. On attendra donc une semaine avant que les Giants ne retombent dans leurs travers.


I bet : Giants !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire